Le ZENITH de PARIS plein d'espoir.

Publié le par pcfvierzon

Le 8 mars 2009 14h15 nous arrivons au ZENITH de PARIS et un groupe d'une banda accueille les citoyens. Après toute une après midi de participation dans une ambiance indescriptible et plusieurs prise de photos, nous sommes regonflés comme des gamins, et pourtant rien. Non il ne c'est rien passé au ZENITH. Malgré la présence de dizaines de journalistes et cameramen, rien sur les ondes des radios, rien à la télévision, rien non plus dans la presse écrite ce matin, en dehors du journal "l'HUMANITE" 
Alors la liberté de la presse?
La démocratie et l'expression des partis de gauche?  
Pourtant plus de 6 000 participants était présents et rien de rien, alors si vous voulez avoir des informations mieux vos regarder ce blog.




  









Front de gauche. Le 8 mars au Zenith

 

8 milles personnes dans une ambiance chaude. Très chaude. Moi comme beaucoup de citoyens de gauche je veux redire combien j’attends des changements. De grands changements. Après le flop  du Rassemblement Anti Libéral avec ses gué guerres de clans et d’ego , de petites manœuvres  pour déstabiliser les uns ou les autres.  Avec du recule je trouve que  ce rassemblement était un conglomérat de personnalités de petits partis ou de groupuscules pour faire une auberge espagnole. Ce rassemblement n’était pas populaire. Cette fois, le Front de Gauche, EST, populaire. Alors que le peuple était absent de la construction du rassemblement anti libéral, il y est la ! cette fois. Au ZENITH s’est exprimé une véritable volonté  de faire ensemble, d’avancer et de gagner.

Après l’échec du rassemblement anti libéral, la déception a  été immense. Je me suis dit ensuite que O. BESANCENOT avait eu le nez creux  pour ne pas s’emmancher la dedans. Jelui ai trouvé quelques excuses. Cette erreur là , nous ne la referons pas, Besancenot  commet la même en refusant d’entrer dans l’unité du Front de Gauche.

 

Et hier au ZENITH il y avait encore une joyeuse bande de fou pour continuer vaille que vaille l’ouverture et de rassemblement pour battre le capitalisme et laisser le PS dans son bourbier idéologique et politicien.

 

A ceux qui se sont exprimé hier au FRONT DE GAUCHE , je ne désapprouve rien même si ça ne va pas dans mon sens totalement. Il faut bien vivre ensemble. Des propos de Jean Luc MELENCHON , de Gisèle HALIMI de Christian PIQUET  je ne désapprouve rien car il faut savoir ce que l’on veut et , nous voulons ne pas rater cette occasion car il n’y en aura sans doute pas une autre de sitôt. Si , volontairement, nous la rations, nos concitoyens seront encore plus déçus, plus en colère contre la gauche radicale, et ils ne se contenteront d’un 20 % totalisant cette gauche désunie dont une partie est absentes. Je veux parler du NPA bien sûr, qui me dira «  absent ?? mais nous sommes dans les luttes ! Nous ! » Et je réponds  «  Nous aussi ! ». Et avoir une personnalité chouchoutée par les médias quand il se déplace ne change rien et cela ne fait pas une lutte.

 

Tout le monde exige et crie UNITE ! UNITE ! UNITE ! Si cette unité ne se fait pas, ceux qui sont dans cette union auront  fait leur devoir, ceux qui ne veulent pas y venir…. ?  Ils auront beaux, ou plutôt, IL aura beau haranguer les travailleurs de beaux discours révolutionnaires et incantatoires rien n’y fera pour freiner l’apathie la colère la rancœur des travailleurs. O.BESANCENOT a beau prétexter que MELENCHON et BUFFET ne jurent pas solennellement, de la vie de ne plus s’allier au PS même dans un petit village, qu’ils renient leurs alliances passées cela ne fait rien avancer aux yeux des millions de citoyens qui attendent.

 

Le sage a dit ( Francis WURTZ ) « errare humanum est. Perseverare est diabolicum. »

 

Si ensemble on peut mettre une bonne pile à la droite, une bonne claque au capitalisme un bon de pied au fesse à la sociale démocratie libérale, si on peut faire avancer des grands changements , alors allons y !!!

 



Publié dans ACTUALITEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article