Affaire Bettencourt : la juge Isabelle Prévost-Desprez met en cause Nicolas Sarkozy.

Publié le par Section Pcf Vierzon

Nous reprenons cet article de Yann SAVIDAN:

6a00e0098002858833014e8b1d0929970d-200wiL'information diffusée par le journal Libération de ce matin (31/08/11) est énorme.

En effet, la juge Prévost-Desprez, aujourd’hui dessaisie, explique qu’un témoin a vu Nicolas Sarkozy se faire remettre des espèces chez la milliardaire. Une révélation explosive publiée dans le livre de deux journalistes et démentie par la présidence de la République.

 

 

Ces révélations sont extraites d'un livre à sortir demain Sarko m'a tuer de Fabrice Lhomme (déjà connu pour avoir entre autres, révélé l'affaire Bettencourt chez Médiapart) et Gérard Davet.

Le titre de ce bouquin est l'idée d’Yves Bertrand, ancien directeur des Renseignements généraux et la faute d'ortographe est la volonté des deux auteurs.

Dans ce livre les deux journalistes sont allés à la rencontre d'un vingtaine de personnes qui estiment avoir été brisées par Nicolas Sarkozy. Et notamment, la juge Isabelle Prévost-Desprez, qui, comme le précisent Grégoire Biseau,  Éric Decouty et Renaud Lacadre dans Libération est une  magistrate expérimentée, aussi tenace qu’obstinéeIsabelle Prévost-Desprez n’est pas une farfelue.

La magistrate révèle que  L’infirmière de Liliane Bettencourt a confié à ma greffière, après son audition par moi : “J’ai vu des remises d’espèces à Sarkozy, mais je ne pouvais pas le dire sur procès-verbal.

Bien évidemment, l'Elysée dément ces accusations mais elles devraient marquer un coup d'arrêt dans l'état de grâce dont bénéficie actuellement le Président de la République. La sortie de ce livre publié chez Stock va très certainement faire des remous au risque de provoquer un séisme dans la course aux présidentielles.

Comment le dit Yann Savidan sur son blog, dans cette hypothèse, Nicolas Sarkozy oserait-il se présenter devant les électeurs en 2012 ?

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article