Comment sera financée l'augmentation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire.

Publié le par Section Pcf Vierzon

http://www.parti-socialiste.fr/static/styles/full_largeur/public/7762/engagement-tenu-augmenter-lallocation-de-rentree-scolaire-de-25.jpg

 

Comment la hausse de 25% de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) va être financée ?

 

Avec une réforme du quotient familial (baisse du plafond de l'abattement à 2000 euros * ) qui touchera les familles les plus aisées.

Cette décision a été confirmé par Marisole Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, le 31 mai sur Canal + : "On finance par une mise à contribution des familles aisées par le quotient familial."

Le coût de la hausse de l'allocation de rentrée scolaire a été chiffré à 372 millions d'euros, alors que dans le même temps le gain de la baisse du plafond de l'abattement du quotient familial devrait rapporter environ 400 millions d'euros.

La prochaine allocation de rentrée soclaire sera versé le 20 août prochain.

En 2011, l'allocation a été de 300 euros en moyenne et a bénéficié aux parents d'environ 4,8 millions d'enfants.

A la rentrée prochaine, le montant de la prime devrait ainsi passer de 284,97 euros pour les 6-10 ans en 2011 à 356,20 euros. Pour les 11-14 ans, les 300,06 euros prévus passeraient à 375,85 euros. Pour les enfants de 15 à 18 ans, l'allocation serait revue de 311,11 euros à 388,87 euros.  

Plus d'informations sur l'ARS ici : http://vosdroits.service-public.fr 

L'Intox de l'UMP sur ce sujet est démonté dans ces deux articles :

http://desintox.blogs.liberation.fr

http://desintox.blogs.liberation.fr 

 

 "  Il y aura une diminution du plafond, aujourd'hui, fixé à 2 300 euros.

Ce plafond sera ramené à 2 000 euros. C’est-à-dire que les ménages en

dessous de six Smic n’ont aucun avantage fiscal qui sera remis encause. 

Ces ménages auront le même dispositif. En revanche au-dessus de six , sept,

et a fortiori 10 Smic, l’avantage fiscal sera réduit. Je veux donner une 

illustration.

Pour une famille de trois enfants, avec neuf Smic, il y aura une perte de 273

euros dans l’année. Et cette mesure nous permettra de financer

l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire de 25 %, pour que les 3

millions de ménages modestes, qui n’ont aucun avantage lié au quotien

familial, par définition, puisqu’ils ne sont pas imposés, puissent aussi avoir un

soutien de l’Etat pour la politique familiale. "  

Publié dans Social-Economique

Commenter cet article