Disparition de Fernand Micouraud.

Publié le par Section Pcf Vierzon

Apres-les-elections.-9952.JPGFernand Micouraud nous a quittés. C’est une immense tristesse d’apprendre sa disparition.

C’est une immense tristesse pour tous ceux qui l’ont connu et côtoyé. Je pense aux habitants de Vierzon, à ses camarades, aux élus, au monde associatif. Fernand Micouraud est une figure qui a marqué la vie de notre ville, la vie de notre parti. Employé à la « précision moderne » (devenu Denison), il a exercé très tôt des responsabilités au plan politique. En 1959, il rejoint l’équipe de Léo Merigot comme 1er Maire-adjoint, en compagnie de Jacques Rimbault, puis, a été élu Conseiller général et Maire de Vierzon en 1977. Il a beaucoup aimé comme il disait « servir les Vierzonnais ».

C’était un homme de conviction et tous les vierzonnais ont pu apprécier, sa tolérance, son humanisme, sa gentillesse, sa disponibilité, son amour pour sa ville. Il a tout donné pour Vierzon, il lui a consacrée tout son temps. Il a mis en place la rénovation du centre-ville ancien et nouveau, les rues piétonnes, la piscine couverte, la crèche, les nouveaux transports urbains, les halls de foire, les premiers séjours de classe de neige. La liste des actions qu’il a mené pour développer la ville de Vierzon est longue, très longue.

Je veux au nom des communistes du Cher, saluer son action. Je le fais avec une grande tristesse, moi qui ai été élu pour la première à ses côtés. Il a su nous transmettre son expérience, son savoir-faire, sa façon de concevoir la vie politique. Nous avons tous beaucoup appris auprès de lui, notamment que la démocratie est indispensable pour avancer vers une société plus juste. Il était très heureux de l’élection de Nicolas Sansu en Juin dernier comme Député, qu’il était venu fêter avec lui malgré sa grande fatigue.

Je voudrais adresser à toute sa famille, ses filles Annie et Catherine, Jean-Claude son fils et leurs conjoints, nos sincères condoléances.

François DUMON Secrétaire Départemental du PCF.

Publié dans VIE du PARTI

Commenter cet article