Ecoles primaires : Six académies totalisent 60% des nouveaux postes.

Publié le par Section Pcf Vierzon

Le ministre de l’éducation nationale, François Peillon, a annoncé ce matin la répartition par académie de 1000 nouveaux postes de professeurs des écoles. Les syndicats applaudissent le geste, mais espèrent que d’autres feront suite.

Soulagement parmi les rangs des enseignants en classe de primaire. Le ministère de l’Éducation, dirigé par François Peillon, a confirmé la création de 1000 postes supplémentaires dans le secteur public, et vient d’annoncer leurs répartitions par académies pour la rentrée scolaire 2012. Détaillée ce mercredi matin lors d’une réunion du comité technique ministériel, la mesure a été accueillie très favorablement par les syndicats.

Répartition des postes par académies:
Aix-Marseille : 65
Amiens : 25
Besançon : 10
Bordeaux : 65
Caen: 20
Clermont-Ferrand : 25
Corse : 5
Créteil : 80
Dijon: 20
Grenoble : 65
Guadeloupe : 5
Guyane : 15
Lille: 30
Limoges : 10
Lyon: 65
Martinique : 5
Montpellier : 35
Nancy-Metz : 10
Nantes : 50
Nice : 15
Orléans-Tours : 40
Paris : 15
Poitiers : 35
Reims : 15
Rennes : 65
Réunion : 15
Rouen : 20
Strasbourg : 15
Toulouse : 50
Versailles : 100
 

N.B : dix emplois sont réservés pour Mayotte.

La répartition de ces postes dans les départements va maintenant s’engager et devra tenir compte des mêmes critères prévient d’ores et déjà le SNUipp. Par ailleurs, leur implantation devra « cibler les ouvertures de classes en maternelle comme en élémentaire, les RASED, et les remplacements pour permettre notamment aux PES d’être remplacés au cours des premières semaines de la rentrée » a déclaré le secrétaire général du syndicat à l’ouverture du Comité technique ministériel. Il a aussi réitéré la demande « que toutes les instances départementales se réunissent dans le courant du mois de juin, afin que les décisions soient prises en concertation avec les acteurs de terrain. »

Cette mesure intervient pour corriger la décision du précédent gouvernement de supprimer 14 000 postes dans l’Education Nationale dès la rentrée. Elle constitue un des volets du « plan d’urgence » annoncé par le premier ministre Jean-Marc Ayrault pour « remédier aux difficultés les plus criantes ».
Pour pallier en urgence à ces nouveaux postes, le ministère va recruter des candidats admis au concours sur liste complémentaire. Les futurs enseignants seront rapidement prévenus, et tous les professeurs du primaire devraient connaître leur établissement pour la rentrée 2012 avant le 30 juin.
Si les syndicats se réjouissent de cette première action, ils attendent d’autres gestes du gouvernement, notamment qu’il honore sa promesse de créer 60 000 postes supplémentaires. Le SE-UNSA salue un « symbole fort », mais insiste sur la situation urgente du collège.

BLOG/JMR.

Publié dans VIE du PARTI

Commenter cet article