Hausse du prix du fioul : l'Indecosa CGT dénonce les marges de raffinage.

Publié le par Section Pcf Vierzon

Indecosa.gifLe litre de fioul domestique approche de 1 euro, un niveau historique, selon une étude de l'Indecosa CGT publiée hier jeudi. En cause : la hausse du prix du baril de pétrole, mais aussi une envolée des marges de raffinage.

La facture annuelle de chauffage au fioul représente en moyenne 1.000 euros par ménage, selon l'indecosa CGT. © IDÉ

Les dix millions de Français qui se chauffent au fioul l'auront remarqué. Les prix de leur combustible ont atteint des sommets en 2012, notamment en mars et maintenant, en novembre. Mais ce n'est pas une fatalité prévient l'Indecosa CGT. En cause : la hausse du prix du baril de pétrole, mais pas seulement. L'association de consommateurs dénonce les marges de raffinage en constante augmentation, à cause du déficit d'offre de fioul en France. Alors que le gouvernement vas laisser fermer la raffinerie  Petroplus de Petite Couronne.

À la fin de l'été, le fioul domestique avait été exclu du dispositif par le gouvernement destiné à faire baisser les prix à la pompe. Une décision tranchée par Bercy. Les organisations de consommateurs demandaient pourtant que les ménages qui se chauffent au fioul ne soient pas oubliées.

Pour les associations, le fioul fait figure de grand oublié des aides gouvernementales. En 2009, en raison de l'acalmie sur le marché pétrolier, la loi de finances pour 2010 n'avait pas reconduit la prime à la cuve de 200 euros, en faveur des foyers non imposables. L'Indecosa CGT demande donc aujourd'hui un coup de pouce pour ceux qui se chauffent au fioul.

Par Indecosa CGT.

Publié dans ECONOMIE

Commenter cet article