Il faut revaloriser le RSA !

Publié le par Section Pcf Vierzon

RSA-et-Smic.jpgLe RMI puis le RSA ont vu leur évolution décrocher durablement de celle du SMIC et des autres revenus depuis le début des années 2000 : le RSA ne représente plus aujourd'hui que la moitié du seuil de pauvreté !

Le Conseil national de lutte contre les exclusions (CNLE) a rendu un rapport le 4 septembre dernier invitant le gouvernement à revaloriser significativement le Revenu de solidarité active (RSA) qui a succédé en 2010 au Revenu minimum d’insertion (RMI) et d’indexer à l’avenir son évolution sur celle du PIB et non plus seulement sur l’inflation. Le RMI puis le RSA ont vu en effet leur évolution décrocher durablement de celle du SMIC et des autres revenus depuis le début des années 2000 : le RSA ne représente plus aujourd'hui que la moitié du seuil de pauvreté !

Malgré la situation budgétaire difficile c’est en effet une question minimale de justice sociale d'augmenter enfin ce minima social après tant d'années où son évolution a été comprimée au nom de l'idée qu’il faudrait éviter une soi disant "trappe à pauvreté", héritée des pires dérives du libéralisme anglais du 19ème siècle. Le RSA coûte environ 9 milliards d'euros par an, l'augmenter de 10 % représente une dépense de 900 millions d'euros soit 0,05 % du PIB. Il serait parfaitement légitime d'y consacrer cette faible part de l'argent récupéré en annulant certains des cadeaux fiscaux aux plus aisés qui avaient été décidés par Nicolas Sarkozy et ses prédécesseurs depuis le début des années 2000. De plus, contrairement à ce qui se passe avec l’argent perdu par les pouvoirs publics à cause de nombre de niches fiscales réservées aux plus riches, on peut être tout à fait sûr que ces sommes seraient immédiatement réinjectées dans le circuit économique…

Publié dans SOCIAL

Commenter cet article