Jean-Marc Ayrault, Premier ministre.

Publié le par Section Pcf Vierzon

Le tout nouveau secrétaire général de l'Elysée Pierre-René Lemas a fait l’annonce : sans surprise, Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes et président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, devient le nouveau Premier ministre français. C’est pour François Hollande le choix d’un proche, d’un fidèle qui augure d'un gouvernement sévère marqué au centre-gauche.

C’est un ténor du Parti socialiste qu’il connait par coeur. Il y est depuis 40 ans. Il a commencé à militer à la gauche du parti. Il connait également parfaitement l’Allemagne et le SPD. Hollande le qualifiait d’ailleurs avec humour de "social-démocrate allemand". Comme maire de Nantes, il sait diriger avec autorité une coalition. Il est aujourd’hui plutôt de centre-gauche, mais il a montré plusieurs fois qu’il sait négocier plus à gauche. Sa gestion de l'épineux projet de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes montre aussi qu'il peut être intraitable.
C’est en outre un homme qui n’a jamais perdu une élection, plus jeune conseiller général de France à 26 ans, mais aussi 6 mandats de maires et de nombreux de députés. Comme premier magistrat de Nantes, sa réussite est peu contestée : il a été élu dès le premier tour en 1989, 1995, 2001 et 2008. Avec 50 000 habitants gagnés depuis 1990, Nantes est devenue la principale métropole du Grand Ouest, et a connu un fort développement économique et culturel.

  • Pierre Laurent "Au nom du PCF, je veux le féliciter pour cette nomination"

"Au delà, je forme le vœu que son action réponde aux attentes de tous ceux qui ont fait la victoire de la gauche le 6 mai dernier, en entreprenant les réformes structurelles nécessaires, et en agissant pour la réorientation indispensable de la construction européenne" a réagi aujourd’hui le secrétaire national du PCF dans un communiqué.
Déjà vendredi, interrogé sur la condamnation de Jean-Marc Ayrault  en 1997, il avait jugé "ridicule" qu'on "cherche des poux dans la tête" du député-maire PS de Nantes. "On va chercher là des poux dans la tête, c'est une condamnation qui n'a jamais mis en cause la probité de Jean-Marc Ayrault, quels que soient les débats politiques que je peux avoir des fois avec".

BLOG/PCF National.

Publié dans VIE du PARTI

Commenter cet article