La direction de la SNCF doit changer de cap!

Publié le par Section Pcf Vierzon

logo cgtCe matin à 10H 00, déjà près de 30% des cheminots tous collèges confondus ont répondu à l’appel national unitaire de 24 H de grève.
Gouvernement et Direction de la SNCF doivent prendre en compte le niveau de mécontentement et les fortes attentes des cheminots.
Dans l’action, ils refusent les choix et les orientations décidées par la direction de l’entreprise sur l’avenir du service public SNCF, l’enfumage sur l’emploi et le mépris sur les salaires.
Cette action nationale de grève, doublée par de nombreux appels locaux concernant l’organisation de la production et l’amélioration des conditions de travail des cheminots, démontre l’ancrage des revendications et du mécontentement.

En refusant de négocier à tous les niveaux de l’entreprise, la Direction de la SNCF a fait preuve de désinvolture, préférant le rapport de force à la « culture de négociation » tant prônée par sonprésident !
Dans une démarche provocatrice, elle ignore délibérément les revendications portées par les organisations syndicales, dans un cadre unitaire sur : Les 1600 recrutements supplémentaires au statut, avec des négociations dans tous les établissements. La poursuite des négociations salariales pour des augmentations générales des salaires, au moins au niveau de l’inflation.

L’arrêt des restructurations qui désorganisent le service public et détériorent l’organisation de la production et les conditions de travail des cheminots. De leur côté, les usagers, les citoyens mesurent la dégradation du Service Public ferroviaire, les retards et les suppressions de trains, les fermetures de triages et l’augmentation du trafic de camions sur les routes, le mauvais état du réseau ferré et le manque d’entretien du matériel.

C’est aussi un avertissement lancé au gouvernement qui s’apprête à annoncer dans les prochains jours le contour de sa réforme concernant l’avenir du système ferroviaire. Pour la fédération CGT des cheminots, la réforme doit définir un système ferroviaire unifié, désendetté, intégré dans la SNCF avec une production décloisonnée. Pour éviter tout dumping social, la règle doit être le statut des cheminots à la SNCF et le RH0077 pour la réglementation du travail.
La mobilisation des cheminots de ce jeudi 25 octobre 2012, impulsée par les militants CGT, constitue un avertissement sérieux à l’égard de la direction de la SNCF et du gouvernement. La fédération CGT des cheminots appelle l’ensemble des cheminots à rester mobilisé dans le cadre des suites qui pourrait être données à cette action.

Montreuil, le 25 octobre 2012, 12H00 Communiqué.

Publié dans SYNDICATS

Commenter cet article