Le courage d’être de gauche!

Publié le par Section Pcf Vierzon

Merci à celles et ceux qui ont voté pour le Front de gauche et nous ont dans cette élection partielle permis d’obtenir 7% des voix. Progresser d’un point, et être la troisième force à cette élection, est un beau résultat. Le Front de Gauche a été systématiquement ignoré par les médias qui ont mis en avant le FN. Malgré cela, le Front de Gauche confirme son implantation comme force politique autonome.

L’abstention extrêmement forte est la conséquence des angoisses des classes moyennes et populaires pour eux comme pour leurs enfants : montée du chômage et de la précarité, pouvoir d’achat en baisse, hausses sans fin de l’énergie, de la TVA… Tandis que le gouvernement cède toujours plus aux lobbys du Medef et des marchés, ces résultats électoraux sonnent comme un avertissement : « on ne vous a pas élus pour ça » !

Le nombre de voix recueilli par la droite dans notre circonscription, façonnée depuis près de trois décennies, n’a rien de singulier : la droite a mobilisé son camp, a fait jouer ses réseaux et a fait voter moins pour des idées que pour des intérêts personnels. Le Front de Gauche a toujours pris sa part dans la bataille contre la droite et ses politiques d’austérité. Devedjian est le représentant, ici, de cette droite revancharde qui partout où elle est au pouvoir pousse les peuples dans la misère.

Le score en baisse du rassemblement MRC/PS/EELV confirme le désaveu du gouvernement et de ses politiques d’austérité qui font payer la crise aux ménages. C’est dans l’électorat de F. Hollande que l’abstention a battu des records. Ce pouvoir est en train de s’isoler comme le montre le combat pour la sidérurgie à Florange et la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Nous comprenons celles et ceux qui refusent de faire le grand écart entre leur conviction et l’action d’un gouvernement qui a abandonné son peu d’engagement électoral.

Dimanche prochain en conscience nous remplirons notre devoir citoyen en ayant en tête que battre la droite et toutes les politiques libérales impose de ne pas renoncer à nos objectifs de transformation sociale et écologique.

Décidés à poursuivre ! Nous continuons à mobiliser autour des propositions que nous avons portés dans cette campagne : relocaliser, relancer l’activité et partager les richesses, faire voter une loi contre les suppressions abusives et les licenciements boursiers, défendre la nationalisation d’Arcelor et l’instauration de visas sociaux et environnementaux, refuser l’application du traité européen et sa règle d’or qui impose l’austérité et détruit pour tous les services publics… Fidèles à nos engagements nous serons présents dans les luttes et sur le terrain et vous proposons de nous retrouver pour échanger dans les premiers jours de janvier.

Par P. LE NEOUANNIC Front de Gauche. 

Publié dans FRONT de GAUCHE

Commenter cet article