SNCF : Travaux sur la ligne "Paris Orlèans Limoge Toulouse".

Publié le par Section Pcf Vierzon

Guillaume Pépy, le président de la SNCF était la semaine dernière à Limoges. Il a annoncé un plan de modernisation de la ligne historique Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT), qui passe par Vierzon. En 2013, "des travaux gigantesques" vont s'étaler sur 45 semaines pour un montant de 63 millions d'euros.

Au programme : changement des voies et consolidation des ouvrages d'art. Il a également annoncé que les rames des trains Téoz seraient bientôt remplacées, soit par d'anciennes rames de TGV rénovées, soit par des trains express de nouvelle génération.

La SNCF et la région Limousin sont enfin parvenues à un accord sur le financement des TER. Le devis initialement de 71 millions d'euros a été ramené à 60 millions.

Réseau Ferré de France doit procéder à des travaux d'entretien de la ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse). Ces travaux seront réalisés de jour, étalés sur quarante-quatre semaines. Des perturbations du trafic sont à prévoir.

Une ligne de chemin de fer, c'est comme tout, avec le temps, ça s'abîme. Et il faut constamment la rapetasser. C'est le boulot de RFF, réseau ferré de France qui a en charge donc les infrastructures du rail, la SNCF se chargeant elle d'y faire rouler des trains.

La ligne Toulouse-Paris, que l'on appelle aussi POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) doit ainsi subir un lifting. Habituellement, on réalise cet entretien pendant les nuits pour ne pas pénaliser le trafic de voyageurs, seulement voilà :

«Actuellement, la construction de la ligne TGV Tours-Bordeaux et ses raccordements sur la ligne existante se réalisent de nuit, nous indique Marianne Minard, chargée de communication à RFF Midi-Pyrénées. La ligne qui longe l'Atlantique est donc très perturbée. Pourtant, il faut bien faire circuler de nuit un certain nombre de trains, comme par exemple, la Paloma, qui relie Tarbes à Paris de nuit. Auparavant, le train passait par Bordeaux. Désormais, il va passer par Toulouse et Limoges. Il en est de même pour certains trains de fret.»

Donc, ce trafic de nuit qui ne peut plus passer à l'ouest passe désormais par POLT.

Impact sur la circulation:

Mais comme on le disait, il faut soigner POLT.

«Nous allons donc réaliser ces travaux de jour. Il s'agit de remplacer des caténaires, des traverses, effectuer des réparations, des opérations de confortement, poursuit Marianne Minard. Nous allons donc travailler pendant des «fenêtres» de quatre heures par jour aux heures creuses, les lundis, mardis, mercredis et jeudis, le trafic étant plus intense le vendredi. Il est prévu d'"activer" ce temps réservé à la maintenance de la ligne en 2 013 pendant 44 semaines sur la section Brive-Thédirac, 43 semaines sur la section Thédirac-Cahors, et 31 semaines sur la section Cahors-Montauban.

Sur la voie 2, il n'y aura pas de "fenêtre" réservée à la maintenance les vendredis (sauf ceux des semaines 3 à 5 au nord de Cahors et semaine 46 au sud de Cahors pour l'intervention d'un train meuleur).»

«Nous allons organiser des réunions d'information avec la SNCF, le conseil régional, l'État et les associations de voyageurs, pour expliquer tout cela» précise enfin Marianne Minard.

Bref, les travaux ne vont pas arriver brutalement, sans crier gare.

Un passage à niveau saute à Gourdon:

Dans le cadre des travaux sur cette ligne POLT, Réseau Ferré de France indique que le passage à niveau N° 312 de Gourdon va disparaître et sera remplacé par un pont rail (Le trafic automobile se fera dessous).

Pour la réalisation de cette ouvrage, indique RFF, il s'agira surtout d' «opérations coup de poing» qui seront menées certains week-ends, là encore pour éviter de trop grosses perturbations.

BLOG/La Dépeche.fr

Publié dans Dans la presse.

Commenter cet article

LABARTHIE 25/10/2012 16:09


Bonjour Monsieur le Président de la SNCF,


 


J'habite Châteauroux et je pars travailler à Orléans quotidiennement donc j'ai un abonnement de travail. Je prends le téoz intercites et les TER régionaux. Je constate que les téoz ne sont pas
très propres, en ce moment ils ralentissent au niveau de Reuilly en raison de travaux souvent ils ont du retard. Même en payant un peu plus cher nous voudrions la qualité plus de trains rapides
qui s'arrêtent à la gare des Aubrais et non des "locomotives" qui desservent les petites gares. Enormément de salariés effectuent ses aller-retours donc serait-il possible d'obtenir un train téoz
direct Châteauroux-Orléans le matin et le soir aux heures de pointe. Quelques directs circulent notamment le TGV Brive-Lille mais en journée donc pour les particuliers et non les travailleurs.
Une association pour les usagers de cette ligne vient d'être créée en 2011.


J'aimerai obtenir une réponse de votre part, et vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la SNCF, mes salutations les meilleurs.


Je vous remercie de bien vouloir prendre en considération nos attentes.


Abonnée de la SNCF