Nicolas Sarkozy multiplie les mensonges. Ep 3

Publié le par Section Pcf Vierzon

sarkomenteur.jpg

De plus en plus inquiet sur le verdict des urnes, le candidat de la droite semble prêt à toutes les manipulations, y compris les plus grossières, n’hésitant pas à se contredire ou énoncer des contre-vérités constatables par tous les électeurs.

  • « Mais que dit-il (François Hollande) quand Tariq Ramadan ose appeler à voter pour (lui) ? (…) C’est monstrueux ! Voilà un homme qui appelle à voter pour François Hollande ! » TF1, le 25/04.

Sauf que personne n’en a trouvé trace et que Tariq Ramadan lui-même – au passage, citoyen helvétique ne disposant pas du droit de voter en France – a catégoriquement démenti, renvoyant même les deux candidats dos à dos. François Hollande a dénoncé « mensonges » et « amalgames », ajoutant : « Je n’ai pas à me justifier quand un individu peut dire qu’il n’aime pas le pouvoir sortant. »

  • « Non, non, je n’ai pas dit “vrai travail”. » TF1, le 25/04.

L’image est pourtant passée et repassée sur toutes les chaînes, et il est très facile de la retrouver sur le Web. Interrogé par des journalistes lors d’un rassemblement à Paris, le 23 avril, le président sortant avait annoncé un rassemblement au Trocadéro : 
« Le 1er Mai, nous allons organiser la fête du travail, la fête du vrai travail. »

>>> Lire : Eric Coquerel dénonce la "guerre aux travailleurs" que veut livrer Sarkozy 

  • « Il y a un appel des mosquées, qu’évoque l’hebdomadaire Marianne, en faveur 
de François Hollande. » France Inter, le 26/04.

Marianne dément. En faisant mine de dénoncer « l’appel des mosquées », le président candidat, constate Marianne, veut faire oublier qu’il a lui-même tenté de rallier le vote des musulmans. Par ailleurs, plusieurs responsables de l’islam en France ont souligné qu’à aucun moment, n’avait été envisagé un quelconque appel à voter pour l’un ou l’autre des candidats.

>>> Lire : Cris et fureur d’un candidat

« Je pense qu’il peut y avoir, chez 
certains dirigeants du Front national, notamment Jean-Marie Le Pen, 
une dimension xénophobe. Mais pas 
chez sa fille Marine. Je n’ai pas 
entendu ceci chez elle. » France Inter, le 26/04.

La candidate de l’extrême droite, Marine Le Pen, a précisé à plusieurs reprises qu’il n’y a pas de différences entre ses positions et celles de son père, Jean-Marie. Son programme, diffusé avant le premier tour, est d’ailleurs truffé de prises de position xénophobes. Florilège : « L’immigration est source de tensions. » « L’immigration met à mal notre identité nationale. » « Réaffirmation de notre modèle républicain et de ses valeurs contre le multiculturalisme… »

>>> Lire : L’UMP décerne un brevet de démocratie au FN

  • À lire :

Votes des étrangers : le mensonge de Sarkozy
L’UMP décerne un brevet de démocratie au FN
Pierre Laurent : "Il faut une défaite cuisante de Sarkozy"

BLOG/Service politique.

Publié dans ACTUALITEE

Commenter cet article