Pour 60% des Français, Jean-Luc Mélenchon est le candidat du changement.

Publié le par Section Pcf Vierzon

1er tour de l'élection présidentielle, J-10. Selon un sondage, le candidat du Front de gauche à la présidentielle est celui qui incarne le plus le changement tandis que François Hollande apparaît comme le mieux à même d'apporter une réponse aux problèmes des Français.

Confortant son statut de possible "troisième homme" de l'élection, le candidat du Front de gauche détrône son rival socialiste et devient le candidat incarnant le plus le changement. Jean-Luc Mélenchon (60%) devance de sept points le député de Corrèze (53%), qui a fait du changement son slogan de campagne, selon un sondage BVA pour Le Parisien-Aujourd'hui en France. Jean-Luc Mélenchon n'avait pas été testé en janvier et février. François Hollande, qui était passé de 46% à 58% entre janvier et février, perd là encore des points depuis deux mois.

Quant au qualificatif "apporte des réponses aux problèmes des Français", il s'applique bien au candidat PS pour 52% des sondés. François Hollande arrive ainsi en tête, suivi par Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) et François Bayrou à égalité avec 45%, tandis que Nicolas Sarkozy n'obtient que 28% et Marine Le Pen (Front national) 22%. François Hollande a perdu 4 points sur ce thème depuis février.

Le sondage porte également sur le "potentiel de vote" des principaux candidats. A la question "pourriez-vous certainement, probablement, probablement pas ou certainement pas voter pour lui", François Hollande domine nettement Nicolas Sarkozy avec un total de 56% qui se compose de 34% de "certainement" et de 22% de "probablement" contre 33% (21+12) à son rival UMP. Ce dernier devance même Jean-Luc Mélenchon qui recueille un total de 34% (13% "certainement" et 21% "probablement").

Sondage réalisé les 9 et 10 avril auprès d'un échantillon représentatif (méthode des quotas) de 1.200 personnes recrutées par téléphone et interrogées par internet.

François Hollande: "pas de négociation" d'entre-deux-tours avec Jean-Luc Mélenchon. "J'entendrai le résultat du 1er tour, parce que quand un pays s'exprime dans un 1er tour il faut essayer de comprendre ce qu'il a voulu dire", a déclaré le candidat socialiste à la présidentielle, jeudi sur France 2. "J'aurai à rassembler la gauche, toute la gauche, et même au-delà, pour gagner l'élection présidentielle. Mais il n'y a pas de négociation de partis entre les deux tours d'une élection aussi majeure", a-t-il dit alors qu'on lui demandait s'il "négocierait" avec Jean-Luc Mélenchon. Le candidat socialiste a souligné que l'élection présidentielle était "un choix, qui est un choix, à un moment, d'une personne, d'une politique et d'une majorité".

Blog/ presse

Publié dans Dans la presse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article