Rassemblement contre Sarkozy le 4 mai 2012.

Publié le par Section Pcf Vierzon

Nicolas Sarkozy a décidé de s’en prendre aux travailleurs et aux syndicats, notamment pour séduire l’électorat du Front national. Qu’à cela ne tienne. Pour dégager Sarkozy, le Front de gauche s’engage et sera derrière les syndicats le 1er mai. Puis place Stalingrad le 4 mai.

Certes, le Front de gauche et son candidat, Jean-Luc Mélenchon, ne seront pas au second tour de l’élection présidentielle. Mais la dynamique est belle et bien de notre côté puisque près de 4 millions d’électeurs ont opté pour un programme révolutionnaire. Notre campagne a été saluée par de nombreux observateurs et une force politique nouvelle est née dans cette campagne.

Le travail réalisé par les militantes et militants du Front de gauche, à tous les niveaux, a permis à cette formation politique qui participait à sa première élection présidentielle de faire un score à deux chiffres en passant la barre des 10%. Dans certains endroits, le Front de gauche réalise de vraies percées électorales sur des terres qui ne lui étaient pas acquises.

L’insurrection civique et la révolution citoyenne auxquelles appelle le Front de gauche passent par une nouvelle étape : dégager Sarkozy et la droite, depuis trop longtemps au pouvoir. Et pour cela, un seul bulletin possible, celui du candidat du Parti socialiste, François Hollande.

Ainsi, puisque c’est désormais la seule alternative, voici venue l’heure de la résistance, qui commencera donc dès le 1er mai prochain avec le soutien aux organisations syndicales, puis lors d’un rassemblement à Paris le 4 mai prochain.

l'auteur : Place au Peuple

Publié dans FRONT de GAUCHE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article