Rumeurs sur le commissariat de Vierzon

Publié le par Section Pcf Vierzon

Gros titre et pleine page dans le Berry Républicain du 15 février : à l'instar de de celui de Romorantin, le commissariat de Vierzon serait menacé de fermeture. « 
Vierzon s'accroche à son commissariat » : tel était le tire d'une page complète signée Rémy Beurion.
N'en ratant pas une, ni lors des soirées de l'officine de la droite locale « Confluences » ni sur son blog, pour peindre en noir un Vierzon qu'il voit trop rouge, notre échotier n'en finissait pas d'une démonstration ridicule sur l'avenir de son commissariat.
Le député-maire communiste, son adjoint socialiste à la sécurité comme la nouvelle directrice départementale de la police, ont beau lui dire qu'il fait fausse route, il continue a y croire dur comme fer. Le colonel patron des gendarmes du Cher a beau renchérir : « je n'ai jamais entendu parler de ça, il n'y a pas le début des prémices d'une étude pour reprendre le commissariat de Vierzon », notre porte-plume éclairé n'en démord pas. Accusant ses interlocuteurs de pratiquer la méthode Coué, il ne fonde son intuition que sur la rumeur bien éloignée de la déontologie des journalistes. À vrai dire, bien en peine de vérifier et recouper des informations qui lui manquent pour étayer ses affirmations, notre je-sais-tout déduit la fermeture de notre commissariat du seul possible rattachement de Foëcy à la zone de police de Vierzon pour afin de lui faire de dépasser les 30000 habitants.
Et dire qu'il aurait suffit à M. Beurion de lire le monde du 29 janvier en rester aux réalités ! Il se serait alors aperçu que les 7 villes où les commissariats sont remplacés par des gendarmeries, comptent moins de 20000 habitants. En faisant alors simplement le rapprochement avec les 28000 habitants de Vierzon, notre petit reporter se serait rendu compte de la véracité de ce que tout le monde lui disait. Était-ce trop lui demander que d’ôter ses fameuses lunettes qui le font voir rouge en permanence quand il parle de Vierzon ?
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alain lamure 03/03/2013 12:14


Après tout, tout le monde est libre d'écrire ce qu'il veut. Mais n'est pas le canard enchaîné qui veut ! Sur Vierzonitude, les blagues de potaches à la c... tiennent lieu de ligne éditoriale.
Elles donnent une piètre image du débat politique à Vierzon. Une blague foireuse ou deux ça va, mais à longueur de blog bonjour les dégats pour l'image de Vierzon et des Vierzonnais.

Mort de rire 02/03/2013 20:08


Dénoncer l'anonymat quand on s'appelle Rakham Lerouge, trop drôle ! Quelle douce hypocrisie.....Mort de rire

Rakham Lerouge 26/02/2013 18:05


Bizare, bizarre, vous avez dit bizarre: on nous parle d'un article de Rémy Beurion sur Berry Républicain et c'est un anonyme qui répond sur "Vierzonitude" en rigolant sur les lunettes qui voient
rouges !


Y aurait-il un lien entre Rémy Beurion et Vierzonitude où jamais son nom n'apparait ?

Vierzonitude 26/02/2013 10:01


Pour info : http://www.vierzonitude.fr/article-les-lunettes-qui-font-voir-rouge-existent-vraiment-115693407.html

Marc Ventolont 24/02/2013 18:28


Vous voulez dire que Rémy Beurion, journaliste au Berry Républicain, quotidien local d'information et non d'opinion, serait le rédacteur du blog Vierzonitude ? Certes, un article sur le
commissariat paraît dans Vierzonitude et quelques jours après dans le BR, dans des termes assez proches... Si tel était le cas, cela pose un véritable problème de conflit d'intérêts et de
traitement objectif de l'information. D'autant plus que le rédacteur de Vierzonitude vient récemment de mettre en cause les compétences professionnelles de Céline Chouard, journaliste au BR, en
reprochant la nature des questions qu'elle a posées au député-maire dans sa dernière interview. Si un journaliste local veut diriger un blog engagé d'opposition virulente à la majorité municipale
de Vierzon, voire au-delà (Yann galut est "servi"...) et c'est son droit le plus strict, il doit le faire en toute transparence afin que l'information délivrée par le BR ne soit sujette à caution
lorsque un article sur Vierzon est rédigé par ce journaliste. Bien évidemment, si démenti officiel il y a, l'affaire est close.