Sondage: forte baisse de popularité pour Sarkozy et Fillon...

Publié le par Section Pcf Vierzon

La cote de popularité de Nicolas Sarkozy baisse fortement en septembre, selon selon l'Observatoire BVA-Orange-L'Express-France Inter. Il en est de même pour François Fillon.

Les cotes de popularité de Nicolas SARKOZY et de François FILLON ont chuté respectivement de 5 et de 9 points en septembre par rapport à juin, selon l'Observatoire BVA-Orange-L'Express-France Inter (*) rendu public mardi.
«Avec seulement 32% de bonnes opinions, Nicolas Sarkozy chute de 5 points depuis la fin juin et retrouve ses très bas niveaux du printemps 2011», souligne BVA.

«Cette fois, François Fillon n’est plus épargné et se trouve entraîné dans la chute du président», ajoute l'institut. Le Premier ministre perd 9 points de bonnes opinions et bascule dans l’impopularité pour la première fois depuis février avec 50% de mauvaises opinions contre 44% de bonnes opinions.

 François HOLLANDE suivi de Martine Aubry sont toujours en tête du classement de la cote d'influence des personnalités. Toutefois l'écart est désormais de cinq points entre les deux candidats à la primaire socialiste, M. Hollande (51%) cédant un point et Mme Aubry (46%) perdant 3 points. Ils sont suivis de Jean-Louis Borloo, 44%, +1 point.
Parmi les autres candidats à la primaire Ségolène Royal (33%) cède un point. Manuel Valls progresse de 7 points (30%) mais est maintenant talonné par Arnaud Montebourg qui fait un bond de 10 points (29%).
François Bayrou (38%) et Jean-Luc Mélenchon (23%) gagnent 3 points et Eva Joly (30%) 4 points.
En revanche Dominique de Villepin (31%) perd 6 points. Marine Le Pen recule de 3 points à 28%.
La chute la plus spectaculaire est enregistrée par Dominique Strauss-Kahn: il perd 27 points à 27%, mais par rapport à avril.


(*) Enquête réalisée par téléphone les 23 et 24 et septembre auprès de 956 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

BLOG/Ami

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article