Un guichetier de La Poste se suicide dans l'Aisne.

Publié le par Section Pcf Vierzon

 

Juste avant de se pendre mercredi, dans son bureau de La Fère, le guichetier a envoyer un courriel pour expliquer son geste. Pour dénoncer une hiérarchie aveugle, et le manque de reconnaissance dont il souffrait. Un CHSCT se tient ce vendredi.

"J'ai attendu jusqu'au dernier moment un vrai message d'espoir", écrit le guichetier. Un message "qui montrerait enfin un peu, juste un peu de reconnaissance du travail que j'ai effectué. Rien, rien du tout." Juste avant de mettre fin à ses jours, mercredi, le postier a envoyé un courriel, intitulé Adieu, à deux cadres de La Poste et à une collègue. Europe 1 s'est procuré ce document. 

"Au contraire, pas de bouée pour celui qui se noie à cause des décisions d'une hiérarchie aveugle", écrit-il. Selon le syndicat SUD, le guichetier avait alerté "Soutien aux postiers", une cellule de médiation interne, et il n'y avait pas eu de suite. Cette cellule "n'est qu'une façade", écrit-il dans ce fameux courriel. Avant de se pendre dans son bureau de poste.

Un Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail doit se tenir aujourd'hui vendredi à Amiens.

Ce suicide n'est pas le premier dans l'entreprise : en mars dernier, après les suicides de deux cadres en Bretagne, précédés d'un autre à Paris, six mois avant, le PDG de La Poste, Jean-Paul Bailly, avait annoncé des "ajustements" dans les réorganisations, accusées par les syndicats d'être à la source du malaise social. A l'époque, Jean Paul Bailly avait promis "un grand dialogue pour améliorer la cohésion sociale".

BLOG/FranceInfo.

Publié dans Dans la presse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article