Un seul Front pour l’écologie: le Front de Gauche!

Publié le par Section Pcf Vierzon

L’écologie tout le monde en parle à gauche, beaucoup même, énormément, à la folie, passionnément, mais à l’arrivée peu nombreux sont ceux qui en font vraiment.

Commençons par les premiers concernés, commençons par ceux qui devraient être à la pointe, à l’avant garde du combat en faveur de l’écologie: Europe Ecologie Les Verts. Ils ont des principes les Verts d’EELV, beaucoup, plein la musette bio sans pesticide. Ainsi veulent-ils l’arrêt du nucléaire par exemple. Et sur ce point pas question de transiger. La planète n’est pas en état de supporter les transigeances.

Suffit de se rappeler Tchernobyl, suffit de se rappeler fukushima. Et en plus tout le monde sait à présent que le nucléaire, en dehors d’être une énergie pas propre du tout, est la source d’une exploitation économique sans limite de pays pauvres que l’on dépouille de leur uranium, uranium qui soit dit en passant est bel et bien une matière première fossile, donc périssable et incroyablement chère sur les marchés! Sauf que pour les verts d’EELV il y a finalement bien plus important, infiniment plus important que l’écologie. Il y a “les maroquins”.

Et comme l’arrivisme chez les verts est un trait de caractère tenace, alors le maroquin l’emporte sur le nucléaire! Dès lors, rien d’étonnant à ce que les militants et les électeurs verts finissent par voir rouge. Dès lors rien d’étonnant à ce qu’ils quittent les vertes forêts d’EELV dégoûtés par l’ambition personnel qui dévorent ses dirigeants.  On voit d’ici la colère de certains et les propos d’autres nous accusant, au PCF d’être extrêmes dans nos propos, voire à la limite de la diffamation. Sauf que dans ce cas l’extrémiste et le diffamateur porte un nom, celui de Daniel Cohn-Bendit.

Poursuivons avec le parti de la rose, le bien mal nommé parti “socialiste”. Car de socialiste il ne lui reste pas énormément, peut-être son nom finalement…Avec le Parti Social Libéral donc c’est simple. Pour être écolo il suffit de conclure un accord de gouvernement avec les écolos. Car on sait bien au Parti Social Libéral à quel point les Verts d’EELV aiment les accords, donc les sièges, donc les maroquins. En clair ils n’ont pas attendu Dany le rouge pour se faire leur petite opinion sur la quantité de chlorophylle irriguant EELV. Mais au Parti Social Libéral pas question que l’écologie prime sur une vision productiviste d’une part, financière d’autre part.

Aussi est-on tout à fait capable au Parti Social Libéral de nommer au ministère de l’écologie une femme qui a la ferme intention de faire avancer la cause écologique, sans doute pour faire bien sur la photo de groupe. Mais on est également capable au Parti Social Libéral de débarquer ladite ministre au bout de 15 jours pour une seule et unique raison: elle est un peu trop écolo la ministre de l’écologie! En effet, les intérêts financiers et industriels fortement polluant du pétrole de la Guyanne sont bien plus importants que la cause écologique. Alors pas question que Madame Bricq s’oppose aux lobbys du pétrole en ne signant pas les circulaires d’autorisation d’exploitation, et puis quoi encore. Productivisme irraisonné, intérêt financier et pollution sont donc les maîtres mots de l’écologie du Parti Social Libéral! On voit d’ici la colère de certains et les propos d’autres nous accusant, au PCF d’être extrêmes dans nos propos, voire à la limite de la diffamation. Dans ce cas, le diffamateur c’est le journal Le Monde.

Finissons par le Front de Gauche. Déjà lors de la campagne des présidentielles nous apprenions que des agences indépendantes classaient le programme “l’humain d’abord” comme le plus écologique. Devant celui d’EELV, excusez du peu! Mais depuis le 21 juin, le doute n’est plus permis, l’hésitation n’est plus de mise. Pour une raison simple, mais alors simple pour de vrai! Le candidat écologiste à la primaire des écologistes a, en réalité, voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour des présidentielles et pas Eva Joly.

Pour quelles raison? Parce que la planification écologique voulue par le Front de Gauche est la méthode la plus réaliste et la plus efficace pour nous sortir d’un productivisme aveugle et polluant. Parce que le programme économique du Front de Gauche est le plus à même de nous sortir de la logique du toujours plus de biens, produits n’importe comment dans le seul but d’enrichir quelques actionnaires de quelques grandes multinationales. On voit d’ici la colère de certains et les propos d’autres nous accusant, au PCF d’être particulièrement partisans dans nos propos de gauchistes limite staliniens. Dans ce cas, le gauchiste stalinien c’est Nicolas Hulot.

Publié dans Les Blogs Amis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article