"Une prime à la casse pour les appareils ménagers"

Publié le par Section Pcf Vierzon

INTERVIEW - François Brottes, député PS de l'Isère et président de la commission des affaires économiques, est à l'origine de la proposition de loi sur la tarification progressive du gaz et de l'électricité. Il estime que l'élargissement du tarif social de l'énergie coûtera "autour d'un euro sur la facture des autres consommateurs". Il propose par ailleurs la mise en place d'une "sorte de prime à la casse" pour "encourager à changer les appareils électro-ménagers".

Votre proposition de loi ne va-t-elle pas pénaliser les plus pauvres qui n'ont pas les moyens de bien s'isoler?
Quatre millions de Français auront désormais accès au tarif social et paieront donc moins cher. Ce dispositif n'amputera pas leur pouvoir d'achat. L'élargissent du tarif social coûtera autour d'un euro sur la facture des autres consommateurs. Pour ne pas pénaliser les plus fragiles qui consomment trop, ils pourront déduire le montant de leur malus de leur loyer.

Les propriétaires seront donc pénalisés en payant seuls la facture?
Non, mais de cette manière nous voulons poussés le propriétaires à investir pour mieux isoler les logements. En plus, il faudra apporter des solutions financières pour aider et accompagner ce genre de travaux. Nous en discuterons lors de la conférence environnementale organisée par la ministre de l'écologie, Delphine Batho. Pour encourager à changer les appareils électro-ménagers, les frigos, on peut imaginer une sorte de prime à la casse. L'Espagne l'a fait. Il faut comprendre qu'on peut économiser jusqu'à 30% d'énergie sur les modes de consommation et en faisant quelques travaux simples.

En ces temps de crise, l'Etat a-t-il les moyens de dépenser autant?
Ce sont des dépenses qui rapportent. Il faut regarder l'impact à long terme. Les travaux d'isolation des logements créeront des emplois en France avec de la main d'oeuvre francaise et non-delocalisable. À terme, c'est beaucoup d'énergie économisée pour le consommateur et pour la balance commerciale. N'oublions pas que nous importons 98% de notre consommation en gaz.

BLOG/JDD.

Publié dans Dans la presse.

Commenter cet article

Pièces détachées petit électroménager 30/09/2013 14:35


Pourquoi pas! Mais je ne pense pas que cela relance vraiment la croissance ou quoique ce soit d'autre.