COMMUNIQUE.

Publié le par pcfvierzon

NON aux suppressions de postes dans l’éducation nationale

 

Les services départementaux de l’éducation nationale du Cher ont annoncé la suppression de 21 postes d’enseignants dans les écoles maternelles et primaires à la rentrée 2009.

A Vierzon,  2 postes seraient  supprimés (4 fermetures de classes et 2 ouvertures).

 

La section du PCF de Vierzon dénonce ces réductions d’effectifs enseignants dans le département et sur notre ville. Elles vont fortement aggraver les conditions d’enseignement. Ainsi dans certaines écoles le nombre d’élèves par classe serait supérieur à 30 !

 

Cette réduction des moyens dans le primaire mais aussi dans les collèges et lycées de notre département et notre ville s’inscrivent dans la logique de la politique du gouvernement SARKOZY. Le budget de l’Etat prévoit en effet, de 2008 à 2010 la suppression de 13 000 emplois d’enseignants chaque année soit au total 40 000 postes en moins dans l’éducation nationale en 3 ans !

 

Ajouté à la soi disant réforme des universités, c’est une action programmée de démolition de l’éducation nationale qui est ainsi planifié.

 

Les choix du gouvernement sont clairs. D’un côté on sabre dans les dépenses comme l’éducation, la santé, la justice, la protection sociale ou la sécurité en organisant des réductions massives d’effectifs (suppression d’emplois, fermetures d’écoles, de tribunaux, de commissariat de polices, de bureaux de poste) privant la nation et nos concitoyens de services essentiels et de dizaines de milliers d’emploi pour nos jeunes.

 

De l’autre les milliards coulent à flots pour les banques, les grandes entreprises et les grosses fortunes qui vont percevoir plus de 20 milliards d’exonération fiscales, d’impôts, de taxes professionnelles, de cotisation sociale sans aucunes contreparties. Cela dans le cadre du pseudo plan de reprise du Président de la République qui ne relance rien sinon l’accumulation par les mêmes des richesses et des profits.

 

Dans la période de crise actuelle, priorité doit être donnée à la préservation et au développement des services utiles à la nation, en premier lieu l’éducation. Les suppressions d’emplois doivent être annulées et une véritable politique de renforcement de l’éducation nationale, donnant à tous les moyens d’accéder aux savoirs, à la formation, et à la qualification doit être enfin mise en place.

 

La section du PCF de Vierzon participera aux ripostes face à ces mauvais coups et appelle l’ensemble des personnes concernées, enseignants, parents d’élèves, citoyens de notre ville à s’associer aux initiatives visant au maintien des moyens dans les écoles maternelles, élémentaires et secondaires de notre ville et son bassin de vie.

 

Elle appelle chacun à participer à la grande manifestation interprofessionnelle du 19 mars prochain qui demande notamment l’arrêt des suppressions d’emploi dans les services publics.

 

Publié dans ACTUALITEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article