Condamnation des Pussy Riot : une honte pour la Russie.

Publié le par Section Pcf Vierzon

http://referentiel.nouvelobs.com/file/4230391.jpg 

Le tribunal de Moscou a reconnu, les membres des Pussy Riot : Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans, et Maria Alekhina, 24 ans "coupables de hooliganisme" et de "vandalisme motivé par la haine religieuse" et les a condamnées à deux ans de camp chacune.

Les jeunes femmes étaient jugées pour avoir chanté une prière anti-Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou le 21 février dernier, encagoulées, avec leurs guitares électriques, demandant à la Sainte Vierge de "chasser Poutine" du pouvoir. 

Voici une description, par la journaliste Laura THOUNY, de ce que vont vivre les Pussy Riot : Le système pénitentiaire russe prévoit un seul type de détention pour les femmes, le camp à régime ordinaire. La palette est beaucoup plus large pour les hommes : camp à régime ordinaire, à régime sévère, à régime spécial, et prison.

Un camp est un ensemble de bâtiments (administration, dortoirs des détenus, zone de travail...) entouré de palissades, de barbelés et de miradors, le plus souvent adossé à des villages.

Les Pussy Riot seront chacune détenues avec des meurtrières et des voleuses dans des chambrées de cent personnes, en uniforme, avec leur nom sur la poitrine. 

Il faut avoir du courage pour dire dans une église que Poutine est un dictateur qui a du sang sur les mains et qu'il ne doit plus diriger ce grand pays.

Cette condamnation est une honte pour la Russie.

Libération immédiate des membres du groupe Pussy Riot !

Organisations signataires : Amnesty International France, Association Russie-Libertés, Convoi Syndical pour la Tchétchénie, FreePussyRiot.org France, Fédération Internationale des ligues des Droits de l'Homme (FIDH), Ligue des droits de l’Homme, Mouvement des Jeunes Socialistes, Les Jeunes écologistes, Osez le Féminisme !, Syndicat SUD-PTT. Avec le soutien de l’Union syndicale Solidaires.

BLOG/PCF Vierzon.

Publié dans VIE du PARTI

Commenter cet article