Dégradation de la note de la France : il faut résister !

Publié le par Section Pcf Vierzon

L'agence de notation Moody's vient de dégrader la note de la France. Cette décision de dégradation est d'autant plus étrange qu'elle vient d'agences dont l'honnêteté a été mise en cause et qu'elle résulte d'un calendrier préparé de longue main hors de toute conjoncture.

L'adoption du Traité européen, la loi organique, le budget d'austérité pour 2013 et la loi de programmation financière 2012/2017 avec les 60 milliards de réduction de la dépense publique, les concessions faites au patronat, l'appel au compromis historique... Rien n'y fait ! Les marchés n'en n'ont jamais assez et tant qu'il gagnent, ils jouent.

En octobre, Pierre Moscovici déclarait : "Les agences sont sensibles aux efforts qui sont engagés, et sont prêtes à nous laisser du temps". Il y a quelque jours, présentant le pacte de compétitivité, le ministre de l'Economie était tout sourire:" les agences vont apprécier ".

Quelles que soient les garanties apportées aux banques par le gouvernement, Moody´s, le chien de garde du capital, continuera à mordre pour exiger toujours plus d'austérité pour les Français. Le gouvernement doit cesser de donner des gages aux irresponsables de la finance. Le ministre, les comptes de l'État comme les outils de production en France, ont besoin d'une cure de désintoxication.

Il faut résister. La preuve est faite que les cajoleries faites au MEDEF et aux grands actionnaires du CAC 40 comme aux "pigeons" ne font qu'encourager les appétits de la finance.

Il est déplorable que la riposte soit aussi politicienne de la part du nouveau gouvernement et se limite à mettre en cause ses prédécesseurs. Il est urgent d'avoir une stratégie de riposte globale et offensive.

Olivier Dartigolles porte parole du PCF.

BLOG/Front de Gauche.

Publié dans FRONT de GAUCHE

Commenter cet article